Aigleinfos

Exister ne suffit pas. Communiquez vos profils de rêves avec nous !

« Les élections sont une affaire interne, la communauté internationale doit respecter la souveraineté de la RDC » (Chine)

Dai Bing, représentant permanent adjoint de la Chine auprès de l’ONU

A quelques jours des élections générales en République démocratique du Congo (RDC), la Chine appelle la communauté internationale à éviter de s’ingérer dans les affaires intérieures du pays de Félix Tshisekedi qui, estime-t-elle, est capable d’organiser des élections pacifiques et de donner un nouvel élan à la stabilité à long terme du pays.

Dans sa déclaration faite lundi 11 décembre 2023 au Conseil de sécurité, Dai Bing, représentant permanent adjoint de la Chine à l’ONU, a salué les efforts massifs déployés par le gouvernement congolais et la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour préparer les élections du 20 décembre 2023. Cependant, le diplomate chinois s’est opposé à toute ingérence extérieure dans ce processus électoral qui, souligne-t-il, est une affaire intérieure à la RDC.

Dai Bing, représentant permanent adjoint de la Chine auprès de l’ONU

« La Chine estime que le gouvernement et le peuple de la République démocratique du Congo ont la capacité d’organiser des élections pacifiques et de donner un nouvel élan à la stabilité à long terme du pays. Les élections générales sont une affaire interne à la République démocratique du Congo. La communauté internationale doit pleinement respecter la souveraineté et le leadership de la République démocratique du Congo, encourager toutes les parties en République démocratique du Congo à résoudre leurs différends par le dialogue et la consultation, et éviter de s’ingérer dans les affaires intérieures de la République démocratique du Congo », a-t-il indiqué.

Appel au dialogue

Au sujet de la crise sécuritaire dans l’Est de la RDC, la Chine reconnait que « la situation reste grave » car, des groupes armés, dont le M23 continuent de lancer des attaques, provoquant des victimes et des déplacements.

Dans ce contexte, la Chine dit soutenir les actions conjointes entreprises par l’armée congolaise et la Monusco « pour exhorter le M23 et d’autres groupes armés à cesser immédiatement le feu et la violence et à se retirer des zones occupées ».

« La situation dans l’Est du Congo affecte la sécurité globale de la région. La communauté internationale doit soutenir les processus de Nairobi et de Luanda, et aider les pays concernés à résoudre leurs différends par le dialogue et la consultation. La Chine encourage l’Envoyé spécial Xia Huang et Bintou Keita à apporter davantage de soutien au processus politique régional et à former des synergies », a souligné Dai Bing, qui réitère le soutien de son pays aux organisations régionales dans la conduite d’opérations de maintien de la paix et espère que les pays de la région renforceront leur coordination avec la République démocratique du Congo pour sauvegarder la sécurité commune dans la région.

S’agissant du renouvellement du mandat de la Monusco, la Chine espère que le Conseil de sécurité suivra le plan de désengagement global, prêtera attention aux opinions de la République démocratique du Congo et déterminera des arrangements scientifiques et raisonnables pour la transition de la Monusco.

Reagan Ndota
Afriquactu 
/ aigleinfos