Aigleinfos

Exister ne suffit pas. Communiquez vos profils de rêves avec nous !

Lualaba : la gestion de cette province se démarque par la ruse et les mensonges (Surveillance.cd)

Dans son article intitulé « Empire Masuka, mafias politiques et financières» publié ce mardi 13 septembre depuis la ville de Kinshasa, le média surveillance.cd est revenu sur la gestion de la province du Lualaba par la nouvelle animatrice Fifi Masuka Saini 20 mois après l’empêchement du gouverneur Muyej.

D’après ce média, «Après avoir réussi à séduire la famille du Chef et quelques uns de son entourage, Masuka est considérée actuellement comme la fille de la maison. C’est elle qui apporte de l’argent en liquide à cette famille, cela au détriment du peuple Lualabais, tout ça, dans le but de sauvegarder son pouvoir. Surnommée par ses proches maman béton, Masuka Saini a imposé une politique de gestion qui se démarque par la ruse et les mensonges. C’est elle qui a le mot à dire et aucune de ses décisions ne doit souffrir de failles car étant seule la patronne du Lualaba qui ne peut être contestée. Aujourd’hui, Masuka ne fait pas l’unanimité suite à son comportement qui est celui d’intimider les gens qui essaient d’émettre un avis contraire à ce que elle pense. Et pourtant, lorsque l’on occupe des fonctions officielles, on doit toujours s’abandonner aux critiques afin que ces dernières arrivent à vous orienter, ce qui ne pas le cas avec Mme Masuka».

Le voile s’est déchiré.

Il est maintenant possible de savoir ce qui se passe à l’hôtel du gouvernement. Ceux qui ne pouvaient pas s’exprimer hier, crient au secours car le bateau chavire. « C’est du jamais vu, nous sommes là comme vous le savez justement pour combler seulement le vide. En réalité, en tant que des gens normaux nous ne pouvons même pas être dans ce gouvernement qui n’a pas un leadership. Je vous dis la vérité, Mme Masuka c’est tout sauf rien. Avec certains de mes collègues, avons pris seulement la résolution de ne plus lui apporter des conseils car elle est loin de comprendre c’est quoi la gestion publique ››, déplore un membre de son gouvernement.

Entre Muyej et Masuka, qui est visionnaire ?

Faisant le parallélisme entre Richard Muyej et son successeur Fifi Masuka, un membre de cabinet de cette dernière lâche : « Aujourd’hui l’on peut tout dire que Muyej a détourné l’argent de la province, mais il reste le seul qui a su rattrapper le retard de cette jeune province pour faire d’elle, province pilote. Richard Muyej avait une vision peut-être mal entouré, mais actuellement il n’y ni de la volonté, ni de vision pour pérenniser les acquis»

Par contre, tout ce qui est fait c’est du business au détriment de la province. ‹‹ Nous sommes confondu à un Parc animalier où l’on y trouve des bonobos entrain de sauter comme pour dire, les choses marchent bien ››, déclare l’un des ministres de son gouvernement.